Baisse d'énergie et de désir sexuel : et si c'était l'andropause ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 18/06/2013 - 17h53
-A +A

PUB

Quels sont les facteurs de risque de l'andropause ?"

Parallèlement, certains facteurs de risque sont suspectés car associés à un faible taux de testostérone :

  • Surpoids et obésité abdominale.
  • Diabète.
  • Excès de cholestérol.
  • Syndrome métabolique.
  • Prise de certains médicaments (antipsychotiques, antiépileptiques, narcotiques).
  • Consommation excessive d’alcool.
  • Stress chronique.
  • Maladie chronique.
  • Maladie du foie.

À noter que si l’andropause est associée au syndrome métabolique, elle pourrait constituer un facteur de risque cardiovasculaire. À l’appui, une étude récente montrant que l’andropause est quatre fois plus fréquente chez les hommes atteints d'insuffisance cardiaque (1).

Que faire en cas de symptômes d’andropause ?

Le diagnostic repose sur les symptômes et sur un dosage sanguin de la testostérone. Quant au traitement, il implique une hormonothérapie à base de testostérone (sous forme de gel, patch, gélule, injection) pour compenser le déficit, mais les effets à long terme de ce traitement ne sont pas bien connus et il pourrait entraîner des effets secondaires (augmentation du risque de cancer de la prostate, d’accident vasculaire cérébral, de troubles du comportement, de cancer du sein, etc.). Quant à la prévention, des habitudes de vie saines pourraient influer : lutte contre le surpoids, alimentation équilibrée, activité physique, limitation de l’alcool, bilan régulier pour traiter tout diabète débutant et autre excès de cholestérol…

En pratique, on retiendra que l’andropause n’est pas une maladie mais une conséquence du vieillissement qui affecterait peu d’hommes et qui est controversée, tant du point de vue de ses symptômes que du traitement. Cela dit, en cas de symptômes impactant sur la vie psychique, la vie sexuelle (baisse du désir sexuel, érections moins fortes) et la santé cardiovasculaire, il faut consulter son médecin, pour un bilan, des conseils de mode de vie, voire un traitement personnalisé.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 18/06/2013 - 17h53

(1) Tkaczyszyn M. et al., Pol. Arch. Med. Wewn., 2013 Apr 30;123(4):156-69. Wu FC et al., EMAS Group. N Engl J Med. 2010 Jul 8;363(2):123-35. Testosterone and the aging male : to treat or not to treat ? Bain J. Maturitas, 2010 May;66(1):16-22, Review. Morales A et al., Official recommendations of ISSAM. International Society for the Study of the Aging Male. Aging Male. 2002 Jun;5(2):74-86. Urofrance, http://www.urofrance.org/science-et-recherche/base-bibliographique/article/html/deficit-androgenique-lie-a-lage-synthese-diagnostique.html.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB