Avez-vous déjà pris un placebo?

Article créé le 05/04/2011 - 10h32 et mis à jour par Marion Garteiser le 05/04/2011 - 10h32
-A +A

Les Allemands savent-ils quelque chose que nous ignorons? Selon une étude publiée au mois de mars, la moitié des médecins généralistes allemands ont déjà prescrit des traitements placebo à leurs patients…

PUB

Placebo, rappel


Pour rappel, un placebo est un traitement qui n'a pas d'efficacité clinique – des pilules qui ne contiennent qu'une toute petite quantité de sucre, par exemple – mais qui réussissent néanmoins à diminuer les symptômes d'une maladie. La raison pour laquelle les placebos sont efficaces, c'est notre esprit: si notre tête croit que le médicament va agir, il agit, quelle que soit sa composition. Pour y croire, nous avons besoin de plus que le comprimé lui-même. Notre relation avec le médecin, le prix du médicament, son apparence, vont influencer l'effet placebo. C'est pour cela que tous les traitements, dans la mesure du possible, doivent être testés "en double aveugle": pour vérifier qu'ils sont plus efficaces qu'un placebo, il faut que le patient ET le médecin ignorent si la substance testée est le vrai médicament ou un placebo.

La moitié des médecins allemands prescrivent des placebos

Selon une étude publiée par la chambre des médecins allemande, 53% d'entre eux prescrivent des substances dont ils savent qu'elles n'ont pas d'action réelle sur la maladie – en général ce seront des vitamines, ou des remèdes homéopathique – dans l'espoir que leur patient bénéficiera de l'effet placebo. 17% des médecins utilisaient des purs placebos, donc des pilules de sucre.

Cette utilisation est à la fois problématique et encourageante. Un placebo, après tout, est une substance qui ne peut pas faire de mal, et qui coûtera dans la plupart des cas moins cher qu'un "vrai" médicament ou que des examens médicaux multipliés. Pourquoi regretter leur utilisation? Tout simplement parce que les médecins qui utilisent volontairement des placebos ne mentionnent pas à leurs patients qu'il s'agit de placebos. Au point de vue éthique, il y a donc une vraie interrogation qu'il est important de soulever… tout en gardant l'esprit ouvert.

Billet initialement publié le 05/04/2011 - 10h32 et mis à jour par Marion Garteiser le 05/04/2011 - 10h32
Ce billet fait partie du blog : Le blog de la Rédaction
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Cataracte et vitamines: les suppléments ne sont pas suffisants! Mis à jour le 08/11/2010 - 01h00

Contre la cataracte , maladie de l'oeil liée au vieillissement, une alimentation riche en fruits et légumes qui apportent des antioxydants est un élément important de la prévention. Une étude (1) vient cependant de montrer que consommer des complémen...

Réhabilitation de la pilule en cas de lupus Mis à jour le 17/01/2006 - 00h00

Certaines études ayant suggéré une relation entre le lupus et les hormones sexuelles, les médecins évitent de prescrire une pilule contraceptive aux femmes atteintes de lupus érythémateux disséminé stable. Deux nouvelles études démontrent que les Œst...

Rosacée: y voir plus clair dans les traitements Publié le 24/10/2011 - 11h07

La rosacée est une maladie de la peau relativement fréquente: elle touche entre 3 et 10% de la population. Ces rougeurs qui deviennent petit à petit permanentes sont difficile à soigner.Une étude pointe cependant deux interventions efficaces.

Plus d'articles