• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    44 avis
  • Commentaires (0)

AVC, crise cardiaque : reconnaître les signes d'alerte

AVC, crise cardiaque : reconnaître les signes d'alerte

Attaques cérébrales et crises cardiaques sont des urgences absolues : chaque minute compte. En effet, le cerveau (dans le cas d'un AVC) ou le coeur (dans le cas d'un infarctus du myocarde) ne recoivent plus de sang pendant ces événements, et plus ils restent sans irrigation, plus les risques de mort ou de séquelle sont importants.

Quels sont les symptômes révélateurs d'un accident vasculaire cérébral (AVC) ?

  • Faiblesse ou paralysie soudaine d'un membre ou d'un seul côté de l'organisme.
  • Perte d'équilibre et de coordination avec chute.
  • Diminution brutale ou perte de la vue, notamment d'un seul oeil.
  • Confusion, troubles du langage et de la compréhension.
  • Maux de tête sévères soudains sans cause évidente.
  • Anomalies ou perte de la sensibilité au niveau d'un bras, d'une jambe ou d'un seul côté de l'organisme.

En Belgique, 19.000 personnes sont victimes d'un AVC, parmi lesquelles 9000 décèdent dans l'année et 6000 conservent une invalidité permanente. Il existe aujourd'hui des traitements qui sont efficaces jusqu'à 4h30 après l'accident. C'est un progrès parce que le temps pour agir était encore plus réduit par le passé. Mais il reste qu'un AVC est une urgence absolue : appelez le 112 sans attendre une seconde.

Quels sont les symptômes révélateurs d'un infarctus du myocarde ?

  • Douleur dans la poitrine qui dure et "serre comme un étau".
  • Cette douleur irradie parfois du côté gauche vers le bras, l'épaule, ou vers le cou, la gorge ou la mâchoire.
  • Essoufflement.
  • Nausées et vomissements
  • Sueurs froides, peau moite.
  • Pâleur, angoisse, etc. 

Urgence absolue, même en cas de doute !

Dans les deux cas, il convient d'appeler immédiatement les secours en composant le 112. Ne perdez pas de temps à vous demander si vous vous faites du souci pour rien !
En attendant, il faut mettre la personne au repos dans la position où elle se sent le mieux. On propose dans ce cas la position semi-assise (jambes allongées, buste relevé incliné). On essaye de la rassurer en lui indiquant que les secours arrivent.
En cas d'arrêt cardiaque, réalisez les gestes d'urgence : le massage cardiaque. Si il y en a un à proximité, utilisez le défibrillateur automatique implantable.
Vous ne connaissez pas les gestes qui sauvent ? Prévoyez de réaliser une formation à proximité de chez vous : www.croix-rouge.be.

Mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 10/12/2014
Créé initialement par le 12/11/2008

Sources : www.croix-rouge.be

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 

en savoir plus

Index ArchivesIndex alphabétiqueIndex des recettesIndex top recherche
Les services