Aussitôt dit, ocytocine

Publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 21/06/2005 - 00h00
-A +A

L'ocytocine est une hormone essentiellement connue pour jouer un rôle lors de l'accouchement et de la lactation chez la femme, et dans l'attachement social chez les animaux. Selon une étude assez originale, elle augmenterait chez l'homme la confiance accordée aux autres.

PUB

Chez les animaux, l'ocytocine améliore le comportement maternel et stimule les rapprochements sexuels. Chez l'homme, ou plutôt chez la femme, cette hormone est notamment administrée pour augmenter les contractions au moment de l'accouchement et favoriser l'expulsion du lait lors de l'allaitement.

Une équipe de chercheurs vient de montrer que l'ocytocine pouvait également renforcer le comportement de confiance envers son prochain.Près de 200 étudiants se sont prêtés à un jeu d'investissement : disposant d'une somme d'argent, ils ont la possibilité de la confier à un investisseur, la somme étant alors multipliée par trois. Les sujets ayant recu une dose d'ocytocine (spray nasal) sont deux fois plus nombreux à confier la totalité de leur argent à un tiers qu'ils ne connaissent pas, comparativement aux témoins ayant recu un placebo (41% contre 21%). En revanche, lorsque la somme engagée était modérée, aucune différence n'a été observée, entre les personnes sous ocytocine ou placebo.

Selon les auteurs, " l'ocytocine favorise les interactions sociales en inhibant les attitudes défensives vis-à-vis des autres, mais ne modifie pas les comportements de réciprocité. "

Cette donnée ouvre des perceptives intéressantes pour mieux comprendre certains troubles caractérisés par une méfiance ou une confiance excessives, comme les phobies sociales, voire l'autisme.

Toutefois, elle nourrit aussi des craintes de manipulation. Par extrapolation, ne pourrait-on pas imaginer des personnes peu scrupuleuses asperger les clients d'une banque ou une foule lors d'un meeting électoral?

Reste à tester les effets de cette hormone dans d'autres situations, mais soulignons qu'elle ne représente pas le seul déterminant de la " confiance ". L'héritage culturel intervient notamment.

Publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 21/06/2005 - 00h00 Nature, 2 juin 2005.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Plus d'articles