Attention, les yeux!

Publié par Gilles Goetghebuer, journaliste santé le 22/11/2005 - 00h00
-A +A

Certains sports de balle, mais aussi la boxe, sont susceptibles de provoquer des chocs malencontreux aux yeux. Avec des conséquences parfois tragiques à la clé.

PUB

La boxe est évidemment un sport à risque pour tout ce qui concerne les lésions de l'Œil et cela justifie que les boxeurs passent régulièrement un examen d'aptitude ophtalmologique. Ce genre d'accident peut toutefois survenir dans beaucoup d'autres disciplines, notamment les sports de balle. On observe alors que, plus la balle est petite, plus les lésions oculaires risquent d'être graves. Il faut faire particulièrement attention en squash et porter des lunettes de protection! On évitera ainsi des contusions du globe oculaire accompagnées ou non d'un saignement à l'intérieur de l'Œil, que l'on appelle un hyphéma. Certaines douleurs sont aussi liées à la présence d'un corps étranger dans l'Œil. Lors d'un accident de tir, par exemple, il arrive qu'un petit bout de métal ricoche sur la cible et vienne se loger dans l'Œil. Des chocs violents peuvent aussi occasionner un déplacement du cristallin, voire son opacification. On parle alors de "cataracte traumatique". Certains accidents rapportés dans la littérature médicale sont gravissimes. On pense à ce jeune garcon qui, à la suite d'un choc avec un ballon de football, a présenté une cécité totale et définitive suite à un arrachement du nerf optique.

Comment prévoir le décollement

Des accidents comme celui-là résultent évidemment d'une funeste fatalité. Mais il arrive aussi qu'on évite le pire en faisant preuve d'une certaine prudence dans les jours et même les semaines qui suivent un traumatisme oculaire. Les petites déchirures rétiniennes non traitées peuvent en effet favoriser le passage de liquide à l'intérieur même de la membrane et aboutir à son décollement, parfois avec plusieurs jours de retard! Lorsque celui-ci survient, la symptomatologie est en général flagrante avec apparition d'un voile qui bouge à l'intérieur de l'Œil. Puis, très rapidement, le décollement s'étend et aboutit à une baisse de la vision. Or, comme chacun sait, il vaut mieux prévenir que guérir! Pour cela, il suffit de prêter attention aux symptômes annonciateurs d'un décollement rétinien. La personne voit voler des mouches dans son champ de vision (myodésopsies) et percoit aussi des sortes d'éclairs lumineux qui surviennent toujours dans le même Œil et toujours au même endroit (phosphènes). A ce stade, un examen du fond de l'Œil en biomicroscopie, impliquant un appareil que l'on appelle le verre à 3 miroirs, permet de détecter ces lésions et de les traiter préventivement au laser. En clair, il s'agit de produire de petites brûlures tout autour de la zone fragile pour faire barrage à un éventuel décollement. Tout sportif faisant l'expérience d'un ou plusieurs des symptômes cités plus haut, se devra d'en parler à un médecin qui fera les examens ad hoc et décidera de la marche à suivre. Les blessures à l'Œil ne sont pas anodines, elles peuvent être lourdes de conséquences et exigent donc la plus grande vigilance.

Publié par Gilles Goetghebuer, journaliste santé le 22/11/2005 - 00h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
De beaux pieds en été ! Publié le 02/07/2016 - 21h43

En été, les pieds se déchaussent, les orteils se placent en éventail... L'occasion de se pencher de plus près sur nos petons pour soigner définitivement leurs petits bobos.

Jeux vidéo contre oeil paresseux Publié le 19/03/2015 - 22h54

L' oeil paresseux , c'est le nom commun de l' amblyopie fonctionnelle : le fait qu'un oeil ne fonctionne plus. Ce problème est souvent dû au fait qu'un oeil était moins efficace que l'autre pendant l'enfance; du coup le cerveau "n'apprend" pas à l'ut...

Plus d'articles