Aspire Assist : l'excès pour lutter contre l'excès

Article créé le 12/07/2016 - 09h16 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 12/07/2016 - 09h16
-A +A

Une nouveauté dans la lutte contre l'obésité : c'est une bonne chose sans doute. L'obésité est en effet responsable de très nombreuses maladies, et les solutions qui existent à l'heure actuelle sont toutes imparfaites. Mais là, on est peut-être allé un peu loin…

PUB

Aspire Assist, c'est quoi ?

Un mécanisme simple, en réalité. Un tuyau est implanté dans l'estomac, et relié à une valve située sur le ventre. Le principe est qu'une fois qu'elles ont mangé, les personnes à qui Aspire Assist a été implanté peuvent vidanger une partie de leur estomac dans les toilettes. La nourriture ainsi évacuée – un tiers du repas à peu près - ne sera bien entendu pas digérée. C'est autant de calories, de cholestérol, etc., qui ne viendront pas endommager leur santé. Selon les concepteurs de ce mécanisme, il n'y a pas de risque de carences ou de troubles de la digestion, puisque le repas absorbé ne change pas, ce sont seulement les quantités qui sont modifiées.

Une simplicité qui fait un peu peur

Il y a là quelque chose d'extrêmement convaincant. Presque un rêve, même. Qui n'a pas, immédiatement après avoir mangé la part de gâteau de trop, souhaité pouvoir s'en débarrasser avant qu'elle se transforme en un bourrelet de plus ?

Mais d'un autre côté, cette efficacité est aussi ce qui fait peur. Celle-ci permet en théorie de maigrir sans changer du tout ses habitudes alimentaires. En échange, il « suffit » d'accepter l'opération avec les risques qu'elle comporte, et bien sûr de procéder après chaque repas à la vidange.

On hésite un peu à dénoncer cette invention. Après tout, face au fléau de l'obésité, tous les moyens ne sont-ils pas bons ? Et si le mécanisme cause moins de souffrances et demande moins de modifications au style de vie que les méthodes de chirurgie bariatrique qui sont en place actuellement, tant mieux… non ?

Nous nous permettons de répondre non. Lutter contre l'obésité et le surpoids devrait d'abord se faire dans le respect de soi, de son corps et de son appétit. Si l'on mange trop et que l'on dépasse son appétit, une vidange d'estomac n'est pas la solution. C'est sûr, se faire poser un appareil prend moins de temps que faire un travail de fond sur ses habitudes et ses émotions pour modifier le comportement qui entraîne les excès alimentaires. C'est même sûrement moins cher pour la sécurité sociale. Mais quelle est la solution qui va favoriser une réelle amélioration de la situation ?

Billet initialement publié le 12/07/2016 - 09h16 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 12/07/2016 - 09h16
Ce billet fait partie du blog : Le blog de la Rédaction
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Stratégie minceur pour 2009 (Chapitre 1) Mis à jour le 17/12/2008 - 00h00

La prise de poids n'est pas une fatalité. Même si l'obésité est qualifiée d'épidémie à cause de sa fréquence croissante, même si la grande majorité des régimes dits "minceur" est vouée à l'échec, on peut, avec des mesures simples et de bon sens, ne p...

Obésité : les plus de la chirurgie Mis à jour le 30/11/2004 - 00h00

Dans le monde, 1,7 milliard de personnes souffrent de surpoids ou d'obésité. Les traitements chirurgicaux s'avèrent efficaces, avec dans la majorité des cas une perte moyenne de 61% de l'excès de poids, soit 45 kg, selon les résultats d'une étude réc...

Plus d'articles