Arthrose du genou : relâchez les bandages !

Publié par Dr Philippe Presles le 03/02/2002 - 00h00
-A +A

Les genouillères sont fréquemment utilisées dans les cas d'arthrose du genou pour soulager la douleur et maintenir l'articulation malade. Des études viennent de montrer que des bandages relâchés pouvaient apporter un réel bénéfice, tandis que les bandages classiques restaient sans effet.

PUB
SOMMAIRE

Outre les anti-inflammatoires et antalgiques communément prescrits, les douleurs de la gonarthrose, ou arthrose du genou, peuvent être soulagées par l'emploi de genouillères ou de bandages élastiques. L'effet obtenu est double : non seulement ils diminuent la douleur par augmentation de la chaleur locale, mais ils stabilisent également l'articulation de facon à la maintenir dans la bonne position au cours des mouvements.Une étude menée sur 68 patients souffrant d'arthrose du genou a permis de comparer les effets de différents bandages : chaque patient a porté des bandages classiques puis des bandages plus lâches pendant deux périodes consécutives de 15 jours ou inversement suivant les patients. Contrairement à ce qui était attendu, le bandage classique n'a eu aucun effet positif ni sur la douleur, ni sur l'équilibre statique de l'articulation. Par contre, le bandage relâché a apporté des améliorations significatives aux dires des patients.Devant ces résultats, on est en droit de se demander si l'absence totale de bandage n'aurait pas encore amélioré la situation !

Bougez !

D'autres études seront nécessaires pour obtenir la réponse mais dans cette attente, vous pouvez toujours faire vous-même l'expérience et adopter la solution qui vous convient le mieux en fonction du degré d'évolution de votre maladie et de l'activité physique que vous entretenez.Quoi qu'il en soit, il faut garder à l'esprit que si les genouillères peuvent effectivement être un traitement d'appoint dans la prise en charge de l'arthrose du genou, elles ne doivent pas faire oublier les exercices physiques réguliers mais peu intenses. La pratique de la marche est généralement préconisée en dehors des périodes de poussée de la maladie.

Publié par Dr Philippe Presles le 03/02/2002 - 00h00

Hassan et coll. Ann Rheum Dis 2002 ; 61 : 24.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Plus d'articles