• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    2 avis
  • Commentaires (0)

L'arthrose du chat: un mal fréquent qui passe trop souvent inaperçu!

L'arthrose du chat: un mal fréquent qui passe trop souvent inaperçu!Votre chat peut souffrir d'un vieillissement de ses articulations sans manifester sa douleur de manière évidente. Cependant, si vous l'observez avec attention, vous pourrez détecter les changements liés à son arthrose et lui apporter le traitement dont il a besoin pour continuer à vivre confortablement.

Le chat senior et l'arthrose

Grâce à l'augmentation de la qualité des soins de santé et de l'alimentation de nos petits félins domestiques, ils ont l'occasion de vivre de plus en plus longtemps à nos côtés. Ainsi, il n'est pas rare de les voir dépasser l'âge de 15-16 ans. Cependant, au-delà de l'âge de 10 ans, le chat est considéré comme un senior. Il peut souffrir de maux liés au vieillissement de certains organes et notamment de ses articulations. Ces dernières subissent une destruction progressive de leurs cartilages qui perdent peu à peu leur rôle d'amortisseurs des chocs et un dépôt d'os anormal peut se constituer dans l'articulation. Ce phénomène, qui induit une douleur soutenue et constante, toucherait 90% de la population féline ayant dépassé l'âge de 12 ans!

Une maladie chronique et discrète

Animal solitaire et indépendant, le chat montre en général beaucoup moins sa douleur que le chien.
Ainsi, lorsque ce dernier va boiter et se plaindre, le chat n'exprimera sa souffrance que de manière très discrète. Les signes de l'arthrose chez le chat consistent notamment en une modification de son comportement. Il peut devenir plus irritable, surtout lorsqu'on le caresse au niveau du dos ou de l'arrière train, zones plus souvent frappées par l'arthrose. Il peut même devenir agressif avec toute personne ou autre animal tentant de jouer avec lui et réveillant ainsi ses douleurs. Il peut aussi ne plus être propre s'il a des difficultés à monter dans son bac à litière et faire ses besoins à côté ou dans un autre endroit de la maison. En outre, l'immobilité plus fréquente et la diminution de l'exercice quotidien (sauter, grimper, monter les escaliers...) provoquent une fonte des muscles surtout au niveau des membres postérieurs et l'animal paraît émacié à ce niveau. Enfin, un chat ayant des raideurs articulaires peut avoir des difficultés à entretenir son pelage qui devient plus terne et ébouriffé.

Article publié par le 08/01/2008

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 
Index ArchivesIndex alphabétiqueIndex des recettesIndex top recherche
Les services