L'art des confitures

Mise à jour le 23/07/2013 - 10h45
-A +A

PUB

Gelées et marmelades

Ce sont des produits différents des confitures même s'ils sont consommés comme elles et tous riches en sucre. Les gelées, limpides mais de consistance solide, sont confectionnées à partir d'un jus filtré d'un fruit ou de plusieurs fruits. Elles exigent autant de sucre que les confitures. Les marmelades se rapprochent plus de la compote : les fruits, entiers ou en morceaux, macérés pendant 24 h dans le sucre sont cuits dans celui-ci jusqu'à ce qu'ils aient la consistance d'une purée. Les fruits ne sont plus identifiables à l'inverse de la vraie confiture.

Les confitures du commerce

Elles sont soigneusement réglementées par la Communauté Européenne. Toutes les confitures contiennent 40 % d'eau au maximum. Gélifiants et acides organiques sont autorisés en quantités précises.

  • Confiture "extra" : 45 % de fruit au minimum. Sauf pour les confitures de cassis, de coing et de marron qui ont le droit de n'être faites qu'avec 35 à 38 % de fruits.
  • "Confiture" (sans autre mention) : elle contient 35 % de fruits et donc 65 % de sucre.
  • Confiture "pur fruit, pur sucre" : fabriquée avec uniquement du sucre blanc.
  • Confiture "pur fruit" : elle contient un mélange de sucre blanc, sucre roux et cassonade.
  • Confiture "allégée" : c'est une confiture "à teneur réduite en glucides" qui relève de la réglementation des produits diététiques.
  • Gelées : elles sont soumises aux même normes que les confitures.
  • Marmelades : elles doivent contenir 20 % de fruits au minimum.

Initialement publié le 29/06/2001 - 02h00 et mis à jour le 23/07/2013 - 10h45
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB