Arrêt maladie : ce qui est vrai, ce qui est faux

Publié par Isabelle Eustache le 18/03/2013 - 11h42
-A +A

Nous sommes nombreux à être amené, un jour ou l’autre, à prendre un arrêt de travail pour maladie. En effet, des plus bénignes aux plus graves, certaines affections imposent de prendre soin de soi et d’écarter pour un temps plus ou moins long nos activités professionnelles.

Que doit-on savoir sur l’arrêt maladie, quelles sont les démarches et les règles à respecter ?

PUB

Le délai pour transmettre votre avis d’arrêt de travail à votre caisse d’Assurance Maladie est de 24 heures.

  • C'est faux.

Vous avez 48 heures pour adresser votre avis d’arrêt de travail à votre caisse d'Assurance Maladie ainsi qu'à votre employeur ou, si vous êtes chômeur indemnisé, à votre agence Pôle emploi.

 

Si l’on dépasse le délai pour transmettre son avis d’arrêt de travail à sa caisse d’Assurance Maladie, on s’expose à des sanctions.

  • C'est vrai.

Votre caisse d'Assurance Maladie vous signalera le retard constaté et vous informera des éventuelles conséquences : si un autre envoi tardif est constaté dans les 24 mois suivant la date de prescription de cet arrêt de travail, le montant de vos indemnités journalières pourra être réduit de 50 % sur la période de retard, sauf si vous êtes hospitalisé ou si vous justifiez qu'il vous a été impossible de respecter ce délai.

 

Publié par Isabelle Eustache le 18/03/2013 - 11h42

Ameli.fr

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Congé maladie: comment ça marche? Mis à jour le 09/08/2010 - 00h00

Rester à la maison quand on est trop malade pour travailler, tout en continuant à percevoir son salaire, c'est un progrès énorme de nos sociétés développées. Mais connaissez-vous vraiment le congé maladie , les droits et les devoirs qui s'y attachent...

Quand aller voir le médecin du travail ? Publié le 25/02/2014 - 10h27

La mission d’un médecin du travail est de s’assurer que le travail n’altère pas la santé physique ou mentale d’un travailleur. Pour cela, il existe des consultations organisées, mais il est aussi possible de consulter son médecin du travail sur deman...

Environ 20% des médecins ne seront pas conventionnés Mis à jour le 03/03/2003 - 00h00

Le ministre Frank Vandenbroucke est satisfait du résultat de sa consultation auprès des médecins de Belgique. En effet, 84,35% des médecins généralistes et 80,49% des spécialistes appliqueront les tarifs convenus fin de l'année dernière par la conven...

Plus d'articles