Apnées du sommeil : c'est quoi ? Quels sont les symptômes ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 11/06/2013 - 15h29
-A +A

Le syndrome d'apnées du sommeil correspond à des interruptions répétées de la respiration durant la nuit.

Dues à l'affaissement des voies aériennes supérieures, elles conduisent à une asphyxie progressive du patient jusqu'à ce qu'il se réveille.

Ce sommeil de mauvaise qualité est notamment responsable de ronflements, de somnolence diurne, de fatigue, de maux de tête, de dépression, mais également de complications cardio-pulmonaires.

PUB

Il existe trois types d'apnée du sommeil

  • L'apnée obstructive du sommeil : la plus fréquente, décrite ci-dessus.
  • L'hypoventilation alvéolaire centrale ou apnée centrale : due à un trouble neurologique. La commande nerveuse des muscles respiratoires ne fonctionne plus, entraînant un arrêt de tout effort respiratoire durant le sommeil.
  • L'apnée mixte : comme son nom l'indique, il s'agit d'une apnée centrale suivie d'une apnée obstructive.

L'apnée obstructive du sommeil

Plus de 4% de la population est concernée et près de 25% des personnes de plus de 60 ans en souffrent.

  • Les épisodes d'arrêt respiratoire durent de 10 secondes à une minute.
  • Ils se produisent jusqu'à 300 fois par nuit.
  • Ce syndrome est plus fréquent chez les hommes avant l'âge de 60 ans.
  • La plupart des malades (80%) présentent une somnolence et une fatigue excessives durant la journée.
  • Les sujets obèses sont particulièrement concernés (l'excès de poids contribue à réduire la taille des voies respiratoires) : 70% des patients sont en surpoids.

Initialement publié par Dr Philippe Burton le 04/03/2003 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 11/06/2013 - 15h29

" Le sommeil en question ", Maryse-Gilda Blaquieres, Coll. Vivre et Comprendre, Ed. Ellipses - Weitzenblum E. et al, Syndrome obésité-hypoventilation. Rev Mal Respir2008;25:391-40 - Société de pneumologie de langue française, Escourrou P. et al., Rev. Mal. Respir., 2010, 27 : S115-23 - HAS, Actualités & Pratiques n°44 décembre 2012, www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1337259/fr/apnees-obstructives-du-sommeil-examens-biologiques-nephrologie-gynecologie-neurologie?xtmc=&xtcr=1.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
Alain7

Suite à des problèmes élevés d' hypertension artérielle, mon médecin de famille m'a conseillé de faire un test de sommeil.
L' examen à révélé jusqu'à 80 apnées par ... heure ! Je souffrais de "pertes de contrôle" de moi-même au volant, le soir, j'étais très irritable sans compter les ronflements très importants.
Depuis un peu plus d'un an, je dors avec une assistance respiratoire (CIPAP) - pose d'un masque ergonomique sur le nez et injection d'air dans le nez (l'appareil est grand comme un cube de 15 x 15 cm et fait très peu de bruit) -
Ma vie à changé, plus de problèmes de conduite (je roule + de 4.000 km par mois), j'ai également perdu 16 kg grâce à un petit régime... et ma famille en récolte les fruits :-)
Les contraintes sont légères par rapport au bénéfice !
Alain, 49 ans

PUB
A lire aussi
Hypertension : et en plus vous ronflez ? Publié le 20/06/2014 - 15h47

Si vous êtes hypertendu(e) malgré votre traitement, il est probable que vous souffriez également d'un syndrome d'apnées du sommeil. En effet, hypertension et syndrome d'apnées du sommeil sont deux affections liées. Toutes deux doivent être dépistées...

Les diabétiques sont souvent des ronfleurs Publié le 20/06/2014 - 15h33

Les apnées du sommeil, dont souffrent souvent les ronfleurs, se caractérisent par une succession d'arrêts respiratoires de courte durée pendant le sommeil. Ce syndrome est fréquent, mais il touche encore plus souvent les personnes atteintes de diabèt...

Apnées du sommeil : vers une approche personnalisée Mis à jour le 22/03/2017 - 15h02

6% des femmes et 13% des hommes d’âge moyen souffrent potentiellement d'un syndrome des apnées du sommeil, ces pauses respiratoires anormales pendant le sommeil. Au-delà des traitements actuels, les chercheurs cernent de mieux en mieux les différents...

Plus d'articles