Apnées du sommeil : c'est quoi ? Quels sont les symptômes ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 11/06/2013 - 15h29
-A +A

PUB

Les conséquences d'un syndrome d'apnées du sommeil ne sont pas négligeables

En plus des répercussions sociales et des risques d'accidents de voiture ou du travail dus à la fatigue et à la somnolence et de diverses complications tels la dépression, l'irritabilité, la perte de mémoire et le manque d'énergie, ces patients présentent le plus souvent des problèmes cliniques entraînés par le manque d'oxygène chronique et répété : insuffisance respiratoire, hypertension artérielle pulmonaire et insuffisance cardiaque droite, avec arythmie, angine et infarctus. Ceux qui ont plus de 20 crises d'apnées à l'heure risquent davantage de mourir subitement.

Les traitements existent

En cas d'apnée obstructive légère, des règles hygiéno-diététiques peuvent suffire : perte de poids, suppression de l'alcool et du tabac. Sinon, un traitement médical est instauré : appareil d'aide respiratoire, articles d'orthodontie ou chirurgie.

La ventilation en pression positive continue La ventilation en pression positive continue est le traitement de référence. Ce mode ventilatoire permet de pressuriser l'expiration au-dessus de la pression atmosphérique, afin de conserver les voies aériennes supérieures ouvertes. Cette pression, délivrée par un masque placé sur le nez et relié à un compresseur, pousse l'air dans le nez et la gorge, gardant ainsi les voies dégagées. L'inconvénient est qu'il faut supporter cet appareillage toutes les nuits !

Initialement publié par Dr Philippe Burton le 04/03/2003 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 11/06/2013 - 15h29

" Le sommeil en question ", Maryse-Gilda Blaquieres, Coll. Vivre et Comprendre, Ed. Ellipses - Weitzenblum E. et al, Syndrome obésité-hypoventilation. Rev Mal Respir2008;25:391-40 - Société de pneumologie de langue française, Escourrou P. et al., Rev. Mal. Respir., 2010, 27 : S115-23 - HAS, Actualités & Pratiques n°44 décembre 2012, www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1337259/fr/apnees-obstructives-du-sommeil-examens-biologiques-nephrologie-gynecologie-neurologie?xtmc=&xtcr=1.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
Alain7

Suite à des problèmes élevés d' hypertension artérielle, mon médecin de famille m'a conseillé de faire un test de sommeil.
L' examen à révélé jusqu'à 80 apnées par ... heure ! Je souffrais de "pertes de contrôle" de moi-même au volant, le soir, j'étais très irritable sans compter les ronflements très importants.
Depuis un peu plus d'un an, je dors avec une assistance respiratoire (CIPAP) - pose d'un masque ergonomique sur le nez et injection d'air dans le nez (l'appareil est grand comme un cube de 15 x 15 cm et fait très peu de bruit) -
Ma vie à changé, plus de problèmes de conduite (je roule + de 4.000 km par mois), j'ai également perdu 16 kg grâce à un petit régime... et ma famille en récolte les fruits :-)
Les contraintes sont légères par rapport au bénéfice !
Alain, 49 ans

PUB