Les aphtes, explications et solutions

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 18/08/2017 - 12h29
-A +A

Les aphtes sont difficiles à éviter. Mais aussi difficiles à supporter quand ils sont là !

Il existe cependant des remèdes, certains traditionnels et d'autres plus médicaux. Quelques explications sur la nature des aphtes, et des solutions à votre portée.

PUB

Les aphtes, bénins mais très douloureux...

Les aphtes sont des lésions de la muqueuse de la bouche, pouvant siéger sur les joues, la langue, les lèvres. D'origine virale, les aphtes sont bénins mais très douloureux. S'ils sont souvent occasionnels, ils ont aussi parfois une fâcheuse tendance à récidiver.

Deux pistes pour prévenir les aphtes
1) Une bonne hygiène bucco-dentaire est indispensable (brossage soigneux après chaque repas, jets inter-dentaires, fil dentaire, bains de bouche…) ainsi que des soins dentaires appropriés (visites régulières chez le dentiste, détartrage…) afin d'éliminer tout foyer infectieux dans la bouche.

2) Eviter les aliments favorisant les aphtes : gruyère, noix, kiwi, fraises, ananas, tomates, poivrons verts, certaines épices, etc. Si vous êtes attentif, vous pourrez certainement repérer ceux auxquels vous êtes le plus sensible. (Il faut savoir que le stress et la fatigue représentent également des facteurs favorisants.)

Les traitements locaux contre les aphtes

Ils reposent sur l'application d'antiseptique, sous forme de gel, de pommade, voire de bain de bouche, de comprimés ou de pastilles à sucer. Ces produits limitent le risque de surinfection et facilitent la cicatrisation. Ils contiennent parfois de petites quantités d'anesthésique pour calmer la douleur.

Sinon, pensez à prendre du paracétamol afin d'éviter de souffrir inutilement.

Certains médicaments sont à base d'extraits de plantes : érysimum, lévomenthol.  Ils sont disponibles en pharmacie. Votre médecin ou votre dentiste peut également vous les prescrire et vous conseiller.

Parallèlement, certains aliments sont à éviter lorsque l'on a un aphte, comme ceux qui les favorisent, mais aussi ceux qui sont irritants ou gênants : biscottes, pain grillé, vinaigrettes, crudités acides, fruits et fruits secs, etc.

Les autres méthodes à tester pour soigner un aphte

Les aphtes peuvent également être tamponnés avec une solution de bicarbonate de soude (une cuillère à soupe dans 100 ml d'eau) ou avec de l'eau de Vichy. Bicarbonate de soude et eau de Vichy peuvent aussi être employés en bain de bouche.

Contre les aphtes, vous pouvez également essayer :

  • Les bains de bouche à base de tisane de décoction de sauge, de mauve ou d'extraits de camomille.
  • D'appliquer directement sur les aphtes un sachet de thé noir imbibé d'eau, pendant 5 minutes (les tanins contenus dans le thé auraient des propriétés analgésiques, tandis que le thé neutralise aussi les acides qui exacerbent les douleurs).
  • De mâcher 2 ou 3 fois par jour un bâton de réglisse.
  • D'appliquer une (seule) goutte d'huile essentielle d'arbre à thé sur la lésion.
  • De réaliser des bains de bouche avec une infusion de calendula (ou souci).

Aphte : quand faut-il consulter son médecin ?

Une consultation médicale s'impose (médecin traitant et/ou dentiste) :

  • lorsque les aphtes sont très douloureux,
  • si la douleur ne diminue pas au bout de quelques jours,
  • si les aphtes durent plus de 2 semaines, lorsqu'ils sont de taille importante (plus d'1 cm de diamètre), nombreux (plus de 4 lésions en même temps) et/ou fréquents (plus de 4 fois par an),
  • mais aussi s'ils saignent ou empêchent de s'alimenter,
  • en cas de fièvre et de lésions sur d'autres parties du corps.

Le médecin procédera à un examen, à la recherche d'une éventuelle maladie infectieuse associée : herpès, mycose, etc.

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 22/04/2008 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 18/08/2017 - 12h29

"1001 remèdes maison, Des solutions simples pour une bonne santé au quotidien", Sélection du Reader's Digest.

Notez cet article
PUB
A lire aussi
Aphtes buccaux Mis à jour le 02/09/2003 - 00h00

Problème très banal d'érosion de la muqueuse buccale, les aphtes peuvent parfois correspondre à des maladies graves comme la maladie de Behcet ou la maladie de Crohn.

A quoi sont dus les aphtes ? Publié le 22/06/2015 - 12h15

Les aphtes sont de petites ulcérations qui siègent sur la muqueuse buccale. Fréquents, souvent récidivants, les aphtes sont aussi douloureux mais bénins. Mais à quoi sont dus exactement les aphtes ? Que sait-on de leur origine ?

Aphtes : en rechercher l'origine Mis à jour le 17/01/2006 - 00h00

Les aphtes correspondent à une ulcération superficielle de la muqueuse buccale, génitale et/ou digestive. Même s'ils sont le plus souvent bénins, il est nécessaire d'en rechercher la cause en cas de récidive : prises de médicaments, maladies de Crohn...

Plus d'articles