Anticorps anti-ADN natif (ou test de Farr) [Anticorps anti-ADN ; anticorps anti-ADN dénaturé]

Mise à jour le 15/01/2007 - 01h00
-A +A

Prélèvement : Prise de sang veineux Bilan : Bilan d'une maladie auto-immune

PUB

Quelles sont les précautions particulières à prendre ?

Durant les premières semaines de vie, les enfants atteints ne présentent aucun signe. En revanche, dès le troisième mois, des complications peuvent apparaître. Elles sont très variables d'un enfant à un autre. L'évolution étant imprévisible, il est essentiel de mettre en place une surveillance dès le diagnostic, soit peu après la naissance grâce au dépistage néonatal. Les parents doivent apprendre à reconnaître les signes précurseurs d'une complication.

  • Les infections représentent les complications les plus sérieuses, car les plus graves. Afin de les éviter, l'enfant doit être vacciné rapidement contre les maladies infectieuses. De plus, il devra recevoir quotidiennement des antibiotiques. Tout début de fièvre doit amener à consulter rapidement.
  • Les crises douloureuses peuvent se traduire par un gonflement des pieds et des mains chez les moins de deux ans. L'enfant plus âgé peut souffrir de douleurs au niveau du ventre, de la poitrine et des membres. Ces crises sont favorisées par les changements brutaux de températures : bain en eau froide, fièvre, activité intense, stress, altitude.
  • L'anémie (insuffisance de globules rouges) se traduit par une pâleur et une fatigue. Si elle s'aggrave brutalement, l'enfant doit être conduit en urgence à l'hôpital. Toutefois, cette dernière complication ne touche qu'un enfant sur dix.
n.

A quoi sert ce dosage ?

Les anticorps anti-ADN sont des auto-anticorps reconnaissant un ou plusieurs constituant(s) du noyau des cellules de l'organisme. Il en existe deux formes, les anti-ADN natifs, les anti-ADN dénaturés. La détection des anti-ADN natif porte parfois le nom de « Test de Farr » correspondant à une des techniques qui permet de rechercher ces anticorps. Ces auto-anticorps sont présents dans le sang au cours de certaines maladies auto-immunes.

Initialement publié le 27/03/2002 - 01h00 et mis à jour le 15/01/2007 - 01h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Lupus : pleins feux sur une maladie méconnue Publié le 10/03/2014 - 09h12

Le lupus est une maladie inflammatoire d'origine auto-immune. Elle affecte 5 millions de personnes dans le monde. Mais avec ses nombreuses manifestations, le lupus reste mystérieux pour beaucoup de gens. Comment mieux connaître le lupus ?

Lupus : les progrès dans le traitement de cette maladie auto-immune Mis à jour le 14/07/2016 - 15h10

La prise en charge du lupus a bénéficié ces dernières années de progrès considérables. Le développement de nouveaux médicaments pourrait encore davantage révolutionner le traitement de cette maladie auto-immune. Mais tant qu’ils n’ont pas démontré le...

Le lupus : la grossesse est possible Mis à jour le 15/04/2002 - 00h00

Le lupus érythémateux systémique constitue un vrai problème de santé pour ceux qui en souffrent. La maladie atteint plusieurs organes et pour les femmes, qui sont les plus touchées, la grossesse est possible, mais sous certaines conditions…

Qu'est-ce qu'un lupus ? Publié le 06/05/2016 - 14h44

Le lupus est une maladie auto-immune, c’est-à-dire que le système immunitaire s’attaque anormalement à ses propres cellules pour les détruire. De nombreux organes peuvent être touchés, d’où la grande variabilité des symptômes d’un lupus et les diffic...

Plus d'articles