Antibiotiques : en sortira-t-on un jour ?

Article créé le 08/12/2015 - 14h02 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 08/12/2015 - 14h02
-A +A

C’est une étude un peu déprimante pour ceux et celles qui tentent de faire passer le message que les antibiotiques sont trop prescrits, et qu’ils sont dangereux et inefficaces dans bien des cas…

PUB

Moins d’antibiotiques revient à moins de satisfaction de son médecin

Selon une étude anglaise, moins un médecin prescrit d’antibiotiques, moins ses patients en sont satisfaits. Les chercheurs ont étudié pour le déterminer des registres de la sécurité sociale anglaise ; ils ont simplement comparé les quantités d’antibiotiques prescrites et le degré de satisfaction de la clientèle.

Cette étude n’est pas parfaite bien entendu : elle n’offre qu’une moyenne très générale. On peut par exemple imaginer qu’un médecin qui prendrait le temps d’expliquer aux patients en demande d’antibiotiques ne verrait pas le même type d’effet. Mais pas moyen avec ces chiffres de faire la différence entre ceux-là et d’autres qui se contentent d’une approche d’autorité.

Cela reste préoccupant

Il reste que cette étude confirme que les médecins font face à une certaine pression des patients pour obtenir des antibiotiques.

Cette pression est presque compréhensible. Les bons antibiotiques, face à une infection bactérienne, ont une efficacité très impressionnante. Quand on l’a observée, il est logique d’avoir envie qu’elle se reproduise pour toutes les maladies… Mais malheureusement, elle ne s’attache pas aux médicaments eux-mêmes, mais à leur adaptation parfaite à l’infection. Et même si le réflexe est naturel, il devrait être tempéré par la réflexion. Il n’est après tout pas si compliqué de comprendre que face aux virus, les antibiotiques ne peuvent rien, et qu’ils seront donc inefficaces dans de nombreux cas.

C’est pour cela qu’il faut un médecin qui puisse expliquer que si la maladie ne s’y prête pas, l’efficacité des antibiotiques ne sera pas au rendez-vous. Mais aussi des patients qui sont prêts à entendre ce discours ! En attendant que ce soit le cas de tous, réjouissons-nous de l’apparition de tests qui permettent en quelques minutes de détecter la présence ou l’absence de bactéries, dans les angines par exemple.

Billet initialement publié le 08/12/2015 - 14h02 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 08/12/2015 - 14h02
Ce billet fait partie du blog : Le blog de la Rédaction
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Otite et antibiotiques : wait and see Mis à jour le 17/10/2006 - 00h00

" Wait and see " est la formule utilisée par les auteurs de cette étude portant sur la pertinence de donner immédiatement des antibiotiques en cas d' otite . En effet, leurs données suggèrent qu'il est plus judicieux d'attendre 48 heures avant de don...

Antibiotiques : point trop n'en faut Publié le 03/02/2017 - 09h51

Beaucoup de maladies infectieuses sont traitées par des antibiotiques . Malheureusement, cet usage trop souvent répété favorise aussi l'apparition de résistances, avec pour conséquence directe une baisse d'efficacité des antibiotiques .

Moins d'antibiotiques grâce à un test efficace Mis à jour le 23/02/2002 - 00h00

Un nouveau test, le " test angine ", a permis de diminuer de moitié la prescription d' antibiotiques au cours d'une période d'essai de deux ans réalisée en France et plus précisément en Bourgogne. Ce test qui détermine l'origine virale ou bactérienne...

Plus d'articles