Allez… on se fait un câlin?

Article créé le 08/01/2013 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 07/01/2013 - 12h43
-A +A

Vous n'avez pas encore pris de bonnes résolutions pour 2013?

En voici une, facile à appliquer: faites plus de câlins!

PUB

Les câlins sont bons pour la santé

Eh oui, et c'est scientifiquement prouvé!

Les câlins font baisser la pression artérielle et améliorent le fonctionnement du système immunitaire.

C'est facile à expliquer biologiquement – nous sommes des animaux qui aiment être touchés.

Un contact intime, comme un câlin, modifie notre équilibre hormonal. Le cortisol diminue, et l'ocytocine est plus présente. En d'autres termes, notre stress diminue et une sensation de bien-être s'installe, pour plus longtemps que la durée du câlin lui-même.

Ces effets physiques s'ajoutent à la signification culturelle et psychologique du câlin. Celui-ci sert en effet à exprimer des sentiments positifs: empathie, absence d'agressivité, etc.

Telles sont en tout cas les conclusions des auteurs d'une étude publiée ce mois-ci dans le journal Comprehensive Psychology.

On peut ajouter à cela que le câlin comme mode de salutation, tel qu’il est pratiqué aux États-Unis, permet d'éviter la poignée de main qui est très susceptible de propager des maladies!

Un câlin oui, mais pas à tout prix

Évidemment, les bienfaits physiques et psychologiques du câlin dépendent de l'état d'esprit de celui ou celle qui le reçoit.

Les personnes qui ne sont pas fans de contact physique seront plutôt stressés par le câlin, et n'en tireront donc pas le même bénéfice, au contraire. Est-il utile de vous rappeler que si vous voulez faire plus de câlins, il faut d'abord vérifier que ceux qui vous entourent doivent aussi être volontaires?

Par ailleurs, le câlin n'est pas socialement acceptable dans toutes les circonstances - la plupart des milieux professionnels exigent plus de formalité.

Mais même en tenant compte de ces exceptions, il y a sûrement chaque jour des câlins qui se perdent.

En faites-vous assez à votre conjoint(e)? À vos enfants ou vos parents? Vos frères et sœurs?

Cherchez bien et si le cœur vous en dit, faites plus de câlins! Il n'y a pas meilleur moyen de se réchauffer au cœur de l'hiver…

Billet initialement publié le 08/01/2013 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 07/01/2013 - 12h43
Ce billet fait partie du blog : Le blog de la Rédaction
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Adultes et enfants, nos besoins sont les mêmes ! Mis à jour le 12/09/2006 - 00h00

Nous avons l'impression qu'un adulte a des besoins d'adulte et un enfant des besoins d'enfant. En fait, nous continuons à avoir les mêmes besoins que les enfants. Car même devenus grands, nous restons, à l'intérieur, des enfants.

Plus d'articles