Alléger les soins pour les porteurs de prothèses vocales

Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 11/02/2003 - 00h00
-A +A

C'est la mesure qu'a prise Frank Vandenbroucke en permettant le remboursement intégral des accessoires indispensables au bon fonctionnement de ces prothèses…

PUB

Les personnes ayant subi une ablation du larynx (laryngectomie) ne peuvent plus parler puisqu'on leur a enlevé, par définition, les cordes vocales. Cette intervention est souvent nécessaire chez des patients ayant développé un cancer de la bouche ou de la gorge.

Reparler sans cordes vocales

Certains patients apprennent à parler avec leur œsophage. Il s'agit d'une rééducation souvent assez longue et difficile. Elle peut prendre des semaines, voire des mois. D'autres utilisent un appareil d'aide vocale électronique. L'appareil se place à l'endroit où se trouvaient les cordes vocales et fait vibrer la voix en émettant un son audible mais " métallique ". D'autres, enfin, bénéficient du port d'une prothèse. Comme pour les appareils précédents, il en existe de plusieurs types. Des prothèses vocales permettent ainsi qu'ils recouvrent rapidement la parole moyennant un apprentissage adéquat. Il n'en reste pas moins que ces personnes devaient subir beaucoup de désagréments dus à leurs prothèses. Elles doivent remplacer très régulièrement les filtres d'air, les capteurs de mucus,… sans quoi la prothèse peut devenir un véritable foyer d'infections.

Allier qualité de vie et économie

Le ministre des Affaires Sociales, Frank Vandenbroucke, vient de présenter un nouveau coffret d'accessoires. Il n'est pas commun de voir un ministre s'impliquer de la sorte. C'est que le sujet recèle une double importance pour lui. Tout d'abord, le coffret Cyranose® accèdera à un remboursement intégral à partir du 1er mars. Ensuite, malgré la dépense que cela représente, ce nouveau coffret permettra de réaliser des économies dans le budget de la sécurité sociale. Ainsi, les accessoires contenus dans le coffret sont d'une part plus faciles à utiliser mais ils sont aussi plus robustes avec une durée de vie plus longue. Un kit Cyranose® permet au patient de se prendre en charge pendant 5 ans, théoriquement. Ils seront donc remplacés moins souvent. De plus, les études tendent à montrer que ce matériel permet de réduire le nombre d'infections respiratoires survenant chez ces patients. De ce fait, on s'attend aussi à une diminution de la prise d'antibiotiques. Cette mesure concerne environ un tiers des 2000 patients laryngectomisés. En Belgique, on compte environ 200 nouveaux cas de laryngectomie par an. C'est donc loin d'être négligeable surtout quand cette mesure participe au confort et à la qualité de vie du patient et que le coût quotidien est d'environ 2,28 à 2,4 euros.

Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 11/02/2003 - 00h00 Communiqué de presse de Frank Vandenbroucke du 30/01/03
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Extinction de voix : j'ai perdu ma voix ! Publié le 30/11/2017 - 15h36

Banale et bénigne, l' extinction de voix est classiquement due à une inflammation du larynx ou laryngite. Quelles sont les circonstances habituelles qui font perdre la voix et comment soigner une extinction de voix ?

A quoi reconnait-on une laryngite ? Publié le 06/01/2014 - 13h03

Voix qui s’enroue, gêne au niveau de la gorge, fièvre légère... Très fréquente, la laryngite est une affection généralement bénigne qui ne nécessite pas de traitement particulier. Ne la laissez cependant pas s’éterniser...

Le hoquet Mis à jour le 18/03/2002 - 00h00

Tout à fait banal, le hoquet constitue une situation plutôt cocasse, au départ, qui peut s'avérer bien vite gênante, pour ne pas dire lorsqu'il se prolonge, tout à fait pathologique.

Plus d'articles