Alimentation en cas de régime : évitez les pièges et idées reçues !

Mise à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 12/03/2014 - 10h29
-A +A

Certains aliments sont à tort considérés comme des aliments santé. Inversement, certains ont, également à tort, une mauvaise réputation.

En bref, ne vous faites pas avoir, apprenez à déjouer les pièges au risque de ruiner vos efforts pour perdre du poids ou ne pas en prendre…

PUB

Quels sont les faux aliments « santé » qu'il vaut mieux éviter ?

Les vinaigrettes et les sauces allégées

Même en version allégée une sauce et une vinaigrette restent des préparations à base d’huile, de beurre ou de crème. Et qui dit allégé, dit qu’une partie de l’ingrédient de base (ici la matière grasse) a été remplacée par un autre ingrédient. Reste à savoir lequel, en quelle proportion exactement, et s’il est bon pour la santé. Et s’il s’agit d’un additif, d’un agent de saveur, d’un colorant, etc.

Notre conseil

Le mieux est de confectionner vous-même votre recette de vinaigrette light : citron, yaourt… et de l’utiliser avec parcimonie.
Car l’autre grand piège de l’allégé est que l’on a tendance à en consommer davantage…

 

Les barres de céréales

Elles sont préparées avec des céréales tellement raffinées qu’elles perdent tout leur intérêt nutritionnel en termes de glucides lents et de fibres. De plus, extrêmement riches en sucres simples, elles représentent de véritables pièges caloriques.

Notre conseil

Pour une collation énergétique, mieux vaut miser sur des fruits secs comme des abricots, des amandes, des noix (sucres, fibres et vitamines).

 

Les céréales du petit-déjeuner

Comme pour les barres de céréales, attention aux céréales trop sucrées et très raffinées qui au final constituent un apport en calories vides, et dont la consommation se soldera par une fringale en milieu de matinée. 

Notre conseil

À moins de très bien les choisir (non sucrées, très riches en fibres), préférez un petit-déjeuner traditionnel : tartines de pain avec un peu de beurre et de confiture, que l’on peut compléter avec un laitage et des fruits secs.

 

Les margarines

Bio, riches en oméga-3, anti-cholestérol, etc., les allégations se sont multipliées.
Sauf qu’une margarine reste de la matière grasse, certes végétale, mais qui reste néfaste en trop grande quantité.

Notre conseil

Limitez-vous en quantité et vous pouvez vous faire plaisir avec le beurre ou la margarine que vous préférez.

 

Les biscottes

Les biscottes ne sont pas l’équivalent du pain. Elles contiennent beaucoup de sel, un peu de sucre et de matière grasse.
De plus, le procédé de fabrication à haute température modifie l’index glycémique.

Notre conseil

Privilégiez tout simplement le pain et réservez les biscottes et autres pains grillés au dépannage puisqu’ils ont une longue conservation.

 

Les boissons énergisantes et énergétiques

Les boissons dites énergisantes, riches en excitants, sont censées donner un coup de fouet. Quant aux boissons énergétiques, riches en énergie, elles sont destinées aux sportifs et elles n’ont aucun intérêt en dehors des efforts physiques conséquents.

Notre conseil

Évitez ces boissons. Vous n’avez ni besoin de leurs excitants ni de leurs calories vides (sauf si vous êtes un sportif de compétition). Seule l’eau est indispensable. Ajoutez un simple jus de citron si vous voulez changer son goût ou variez les marques d’eau minérale, avec ou sans bulles. Et en cas de coup de pompe, mangez une banane ou buvez un expresso.

 

Les sushis rolls

Victimes de leur succès, les sushis ou sashimis, existent désormais sous de multiples variantes.
Résultat, les sushis au pistou, à la truffe, à la ricotta, n’apportent plus d’oméga-3, ces bons acides gras apportés par les poissons gras, mais essentiellement du riz blanc à index glycémique élevé.

Notre conseil

Méfiez-vous des recettes dérivées et préférez les versions traditionnelles avec du poisson.

 

L’aspartame et autres édulcorants

On en trouve partout, ils remplacent le sucre et n’apportent pas de calorie. Leur inconvénient démontré est qu’ils entretiennent notre goût pour le sucré. Plus on mange et boit sucré, plus on en veut.

Notre conseil

Même sous forme allégée, limitez votre consommation de produits sucrés.
Boire de l’eau au lieu d’un soda, finir le repas avec un morceau de fromage, boire son café ou son thé sans sucre, il ne s’agit souvent qu’une question d’habitude. Osez franchir le pas et les adopter !

 

A l'inverse, quels sont les aliments  réputés « anti-régime qui ne sont pas si mauvais que ça ?

Les féculents

Les féculents (pommes de terre, pâtes, riz....) ne sont pas des aliments qui font grossir. Rassasiants, sources d’énergie sur le long terme, riches en fibres, ils favorisent le transit intestinal.
Ce sont des aliments santé qui ont leur place dans l’équilibre nutritionnel. Même le célèbre PNNS (Programme national nutrition santé) préconise d’en manger systématiquement à chaque repas.

Le pain

En quantité raisonnable, le pain a sa place dans un régime. L’important est de limiter les portions et de tenir compte de son apport calorique. L’idéal est de limiter le pain blanc au profit des pains à base de farines moins raffinées.

Le ketchup

C’est la sauce la moins calorique ! Il est un peu sucré, certes, mais beaucoup moins qu’une mayonnaise ou autre sauce.

Le hamburger

Au fast-food, ce n’est pas le hamburger qui est mauvais, mais l’accompagnement, la mayonnaise, les frites et le soda.
Un steak, du pain, de la salade et des rondelles de tomate, vous pouvez même vous offrir de temps en temps un hamburger fait maison, à condition de vous passer des frites et du soda !

La pizza

De la même façon, la pizza n’est pas un aliment anti-régime. Pâte à pain, sauce tomate, jambon et fromage constituent un repas complet.
Ce qu’il faut, c’est se limiter en quantité (une pizza de taille moyenne garnie avec modération) et l’accompagner d’une salade verte et d’un yaourt.

Les sandwichs

Il en est de même pour les sandwichs, à condition de les choisir (et idéalement de les confectionner soi-même) avec beaucoup de crudités et peu de sauce.

 

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 17/03/2014 - 09h30 et mis à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 12/03/2014 - 10h29

Virginie Parée, « L’alimentation santé, en pratique », Editions Mosaïque-Santé. PNNS, www.mangerbouger.fr.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Sucre ou gras : qu'est-ce qui fait le plus grossir ? Publié le 17/12/2013 - 11h59

Tour à tour, nous accusons le gras et le sucre d’être responsables de la progression de la prise de poids et de l’obésité. Il faut dire que notre consommation de matières grasses a fortement augmenté au cours des dernières décennies, tout comme celle...

Pause déjeuner : savez-vous quoi manger ? Publié le 09/02/2016 - 15h55

Dur, dur de faire des repas complets et équilibrés quand le temps et l'équipement sont limités par la vie professionnelle. Heureusement, ce n'est pas pour cela que vous devez vous résigner à des repas de midi malsains : même dans une sandwicherie, vo...

Maigrir : le piège des régimes du printemps Publié le 20/03/2015 - 10h06

C'est parti pour la déferlante des régimes amaigrissants ! Impossible de pénétrer chez un marchand de journaux, de passer devant un kiosque sans être assailli par les couvertures des magazines et leurs titres sur l'amaigrissement ! Comment résister à...

Plus d'articles