Alcoolisme

Mise à jour le 14/08/2008 - 02h00
-A +A

L'alcoolisme qu'il soit caché ou patent est une véritable maladie. L'alcool crée facilement une dépendance tout comme les drogues. En fait, c'en est une mais licite. La quantité maxima non toxique se situe aux alentours de 40 g d'alcool par jour pour les hommes et 25 à 30 g pour les femmes, absorbés en quantités fractionnées et au cours des repas. Le nombre de verres est fonction de la boisson alcoolisée qu'il contient.

PUB

Alcoolisme chronique

Les ivresses fréquentes sont une manifestation indiscutable de l'alcoolisme. Mais on peut être alcoolique sans jamais être ivre.L'alcool est un poison insidieux qui crée, comme toutes les drogues, une dépendance. On est victime d'alcoolisme chronique quand les quantités métabolisables (25 à 40 g) sont régulièrement et quotidiennement dépassées, quand on trouve tout à fait normal de ne boire que du vin ou de la bière à chaque repas et/ou de prendre tous les jours un ou plusieurs apéritifs, quand on a vraiment besoin d'un verre à pour se remonter. Et plus c'est tôt dans la journée, plus c'est alarmant ! L'alcoolisme chronique même quand il est pudiquement baptisé " alcoolisme mondain ", même s'il ne donne pas lieu à des manifestations régulières sur la voie publique, exerce à bas bruit ses ravages hépatiques et nerveux et compromet gravement la santé.Ces nombreux ravages sont proportionnels à l'importance et à la durée de l'alcoolisme.

Effets psychiques de l'alcoolisme

De nombreux signes psychiques indiquent l'alcoolisme : irritabilité, anxiété, dépression pouvant aller jusqu'au suicide, troubles du caractère, jalousie morbide, troubles de la mémoire, cauchemars.Les troubles comportementaux sont aussi présents dans l'alcoolisme : perte d'intérêt pour la vie professionnelle, familiale, sociale, refus de reconnaître la consommation d'alcool, d'où dissimulation et mensonges. Nombre d'infractions (en voiture) et de délits tels que les violences, la maltraitance du conjoint et des enfants, le viol, l'exhibitionnisme sont souvent dus à l'alcoolisme.

Initialement publié le 28/08/2001 - 02h00 et mis à jour le 14/08/2008 - 02h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Tenir l'alcool: un facteur de risque pour l'alcoolisme Mis à jour le 23/11/2010 - 01h00

Euphorie, joues rouges et envie de dormir dès le premier verre? Réjouissez-vous: les personnes très sensibles à l' alcool seraient mieux protégées contre l' alcoolisme . Un phénomène lié à la présence d'une variante du gène CYP2E1.

Avez-vous déjà songé à boire moins d'alcool ? Mis à jour le 06/04/2004 - 00h00

350.000 Belges sont alcooliques. Les conséquences de cette dépendance à l'alcool sont graves tant pour la santé physique et mentale que pour la vie sociale: une descente aux enfers qui peut être évitée.

Avez-vous un problème avec l'alcool ? Publié le 17/12/2012 - 09h58

Les effets de l'alcool sur l'organisme sont comparables à ceux d'une drogue dure… et pourtant il est en vente libre. Alors de temps en temps, il faut bien poser les questions qui fâchent… Où en êtes-vous avec votre consommation d'alcool?

Plus d'articles