L’ail : un médicament dans votre cuisine

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le 03/09/2015 - 17h14
-A +A

Depuis des millénaires, l’ail a été considéré comme une panacée, un médicament qui soigne tout !  Maintenant, un grand nombre de ses propriétés thérapeutiques et protectrices ont été scientifiquement vérifiées. Voici pourquoi vous devez souvent utiliser l’ail dans votre cuisine.

PUB

L’ail, c’est quoi ?

L’ail est un bulbe de la famille botanique des liliacées, la même que celle de l’oignon. Ce bulbe, aussi appelé tête, est composé de dix à douze gousses (les cayeux), qui pèsent chacune entre 3 et 8 g (selon leur taille).

Il existe différentes variétés d’ail, souvent définies par leur couleur (blanc, rose ou violet) mais qui sont divisées en deux grands groupes : l’ail de printemps, implanté dans le sud et l’ail d’automne, plutôt cultivé dans le nord.

Le résultat est que l’on trouve de l’ail toute l’année : il est vendu frais au moment de sa récolte et sec ensuite. Soit en têtes individuelles, soit en tresses de plusieurs bulbes (avec leur tige) que vous pouvez suspendre dans votre cuisine. 

De quoi est-il composé ?

L’ail contient un peu de glucides, de protéines, de vitamines,  de sels minéraux et différentes molécules antioxydantes.

Mais il renferme surtout un composé soufré, l’alline et un enzyme, l’allinase. Lorsque vous coupez ou hachez une gousse d’ail, l’alline (qui n’a pas d’odeur) entre en contact avec l’allinase et se transforme en allicine.

C’est cette allicine qui donne alors son parfum particulier à l’ail et aussi ses propriétés médicamenteuses. 

L’ail : vraiment très bon pour votre cœur

Cette allicine agit tous azimuts sur votre système cardiovasculaire.

Elle s’occupe de votre cholestérol et votre tension qu’elle fait baisser et elle dilate vos vaisseaux coronaires. En même temps, elle lutte contre l’agrégation des plaquettes et empêche un méchant caillot de se former dans vos artères et de les boucher, ce qui n’est jamais une partie de plaisir.

Autrement dit, l’ail exerce une véritable action de prévention contre les accidents cardiovasculaires. 

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le 03/09/2015 - 17h14

. Rahman K. Historical perspective on garlic and cardiovascular disease. J Nutr 2001 March;131(3s):977S-9S.

. Ali M, Thomson M. Consumption of a garlic clove a day could be beneficial in preventing thrombosis. Prostaglandins Leukot Essent Fatty Acids 1995 September;53(3):211-2.

. Bianchini F, Vainio H. Allium vegetables and organosulfur compounds: do they help prevent cancer?Environ Health Perspect 2001 September;109(9):893-902.

http://www.cochrane.org/fr/CD006206/lail-dans-le-traitement-du-rhume-banal

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Ail : une gousse santé qui vous veut du bien ! Publié le 13/02/2015 - 16h29

Malgré sa petite taille, l’ ail est un « superaliment ». Riche en antioxydants , il permettrait notamment de prévenir certains cancers et de diminuer le risque de maladies cardiovasculaires . De quoi le mettre à toutes les sauces...

Pour ne pas grossir, ne vous interdisez rien ! Publié le 02/06/2016 - 16h44

Le processus est connu : plus on s’interdit de consommer certains produits, plus on en a envie, plus on se sent frustré(e). Et, inévitablement, on craque plus ou moins rapidement. Le résultat ? Prise de kilos et culpabilité.

Venez donc prendre l'apéritif! Publié le 07/08/2012 - 14h41

C'est une invitation qu'on lance facilement pendant ces semaines d'été. Hors de question de sortir les cacahuètes et le saucisson, ni de se contenter des sempiternelles crudités plongées dans le fromage blanc. Vous pouvez mieux faire pour votre réput...

Dans votre assiette : les fèves Mis à jour le 27/05/2003 - 00h00

Les fèves fraîches apparaissent sur nos marchés au cours du mois de mai. Elles y resteront tout l'été. C'est le moment de profiter de leur saveur douce et fine, d'autant plus qu'elles sont pauvres en calories, surtout si vous les dégustez à la croque...

Plus d'articles