Aide aux personnes dépendantes: les femmes en première ligne!

Mise à jour par Isabelle Eustache le 28/02/2011 - 16h23
-A +A

PUB

Non formés à cette tâche, comment s’en sortent les aidants?

Les répercussions sont nombreuses dans tous les domaines:

  • Vie quotidienne, financière et professionnelle: difficultés familiales et professionnelles à s’absenter quelques jours ou quelques heures dans la journée, difficultés financières…
  • Santé physique et mentale: risque accru de dépression, d’anxiété, de troubles du sommeil, forte consommation de psychotropes, stress, fatigue et épuisement, manque de temps pour prendre soin de sa propre santé, etc.

 

Toutes ces répercussions sont à prendre en compte et à repérer car elles représentent le déterminant majeur de placement en institution de la personne âgée dépendante.

Mais avant d’en arriver là, les aidants doivent être informés des aides professionnelles et se décider à y recourir. En effet, il ne faut pas négliger les dispositifs adaptés susceptibles de seconder les aidants dans leur rôle.

Initialement publié par Isabelle Eustache le 28/02/2011 - 16h22 et mis à jour par Isabelle Eustache le 28/02/2011 - 16h23

Enquête DREES, Enquête Handicap-Santé auprès des Aidants, 2010 ; Dossier de l’IHU de Toulouse, Sciences du Vieillissement et Prévention de la dépendance, février 2011. 

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB