Affections du prépuce

PUB

Il y a encore une controverse sur les avantages et les inconvénients de la circoncision, que ce soit au sujet des infections urinaires et des MST (maladies sexuellement transmissibles), du cancer du pénis ou de la qualité du plaisir sexuel. Il ne faut pas hésiter à en parler à son médecin. Infection du prépuce

  • caractérisée par une rougeur et des démangeaisons du gland et du prépuce.
Phimosis
  • étroitesse anormale du prépuce ;
  • la peau se referme et enserre le gland ;
  • souvent déjà présent à la naissance ;
  • peut causer une douleur lors de l'érection ou une difficulté pour uriner.
Paraphimosis ou étranglement du gland
  • le prépuce reste coincé à la base ou à l'arrière du gland et ne revient pas à sa place initiale ;
  • il y a constriction et oedème du gland ;
  • état très douloureux qui nécessite une consultation d'urgence à l'hôpital, car il y a risque de cyanose et de nécrose des tissus.

Infection du prépuce

  • Hygiène déficiente. Il s'agit d'un milieu chaud et humide propice au développement des bactéries.
  • Diabète. L'excédent de sucre dans l'organisme est propice au développement des champignons, surtout dans les endroits chauds et humides comme le prépuce.
  • Antibiothérapie au long cours ou à répétition. Les antibiotiques détruisent les bactéries mais, à la longue, cela finit par laisser place à la prolifération de champignons qui, eux, ne répondent pas aux antibiotiques.
Phimosis et paraphimosis
  • Absence de traitement. L'étranglement du gland est parfois dû à un phimosis non traité.
  • Infections. Ils font suite, dans la plupart des cas, à des infections répétées ou à une déchirure du prépuce.
  • Cause inconnue dans certains cas.

Infection du prépuce

  • Adopter une bonne hygiène. Découvrez doucement le prépuce, lavez délicatement avec un savon neutre non parfumé. Les savons trop forts accentuent le problème en brûlant la peau. Rincez à fond et séchez bien avant de rabattre la peau sur le gland. Remettez délicatement le prépuce en place sur le gland après la toilette.
  • Ne pas étirer ni forcer le prépuce. À éviter pendant le nettoyage et les relations sexuelles, que ce soit pour découvrir ou pour recouvrir le gland.
  • Ne jamais découvrir le prépuce d'un enfant en forçant. Vous pourriez causer des dommages permanents. Laissez le médecin évaluer la situation.
Phimosis et paraphimosis
  • Rester calme. Si l'oedème est bénin, comprimez la région enflée pendant quelques minutes, repoussez-la derrière l'anneau du prépuce et tentez de ramener le prépuce par-dessus le gland. Si le prépuce est ramené à sa position initiale et s'y maintient, appliquez des compresses froides pendant 15 à 20 minutes toutes les deux heures.

  • Le gland et la peau du prépuce sont rouges et vous avez des démangeaisons.
  • Le prépuce ne se rétracte plus et vous avez de la difficulté à uriner.
  • Vous ne parvenez pas à remettre le prépuce en place sur le gland.
  • Le gland est enflé, très douloureux et de couleur bleutée (cela constitue une urgence).

  • Infections du prépuce. Elles peuvent faire l'objet d'une analyse des sécrétions présentes sous le prépuce. Le prélèvement est indolore ; il est effectué par simple effleurement à l'aide d'un coton-tige stérile.
  • Phimosis. Son pronostic est évalué par un urologue au moment de l'interrogatoire et lors de l'examen clinique.
  • Paraphimosis. Le médecin procédera à un examen visuel et à une évaluation.

  • Infection du prépuce. Elle est traitée par une hygiène rigoureuse et à l'aide d'une crème antibiotique contre les bactéries ou les champignons. En dernier recours, la circoncision peut être nécessaire.
  • Phimosis. Dans la plupart des cas, la circoncision est le seul traitement. Le prépuce est enlevé sous anesthésie locale ou générale. Cela permet de dégager le gland et d'enlever la partie sclérosée du prépuce.
  • Paraphimosis. Après une analgésie, on peut replacer le prépuce manuellement ; il faut parfois inciser la zone rétrécie pour permettre un glissement adéquat. Si ces mesures s'avèrent insuffisantes, on procède à la circoncision.
Initialement publié le 31/05/2001 - 02h00 et mis à jour par <a href="/taxonomy/term/19278" hreflang="fr">Dr François Bénard, Urologue, Centre Hospitalier de l'Université de Montréal</a> le 01/08/2005 - 02h00 Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Que savez-vous de la circoncision ? Publié le 29/03/2016 - 17h56

La circoncision, c'est un sujet très intime ! Tout d'abord, elle concerne les zones génitales et influence la sexualité. Mais elle a aussi des connotations religieuses. Et en plus, comme elle concerne les hommes, on en parle très peu. Hé oui, avez-vo...

L'excision, un crime contre l'humanité Mis à jour le 28/02/2006 - 00h00

L'excision doit être condamnée et rejetée. Une telle mutilation du corps féminin est intolérable, aux conséquences immédiates et lointaines, douloureuses, invalidantes et souvent mortelles. Le signalement est la seule action de prévention, c'est même...

Plus d'articles