Additifs alimentaires : sommes-nous empoisonnés ?

Publié par Paule Neyrat diététicienne nutritionniste le 21/09/2016 - 15h29
-A +A

Difficile de trouver un produit alimentaire sans additifs car ils sont employés dans toute l’industrie pour de multiples raisons, l’essentielle étant la rentabilité.

Il existe une multitude  d’additifs, certains utiles, d’autres non, certains très probablement toxiques, d’autres non. En sommes nous empoisonnés ?

On fait le point.

PUB

Un additif, c’est quoi ?

Une substance naturelle ou créée par les humains et ajoutée lors de la fabrication d’un produit alimentaire pour mieux le conserver et lui donner de meilleurs aspect, odeur, saveur, texture.

Sel, miel, épices, vinaigre sont des additifs naturels employés par les humains depuis des millénaires dans ces mêmes buts.

Les additifs synthétiques ont été inventés et massivement employés au fur et à mesure du développement de l’industrie alimentaire. Ils sont réglementés dans tous les pays et ne peuvent, en principe, être autorisés puis utilisés sans avoir fait la preuve de leur innocuité. 

Additifs : la mystérieuse saga des E

Il existe des centaines d’additifs. En France et en Europe, ils sont répertoriés par un E (qui signifie Europe) suivi de trois ou quatre chiffres : c’est un numéro international défini par le Codex Alimentarius émanant de l’OMS (Organisation mondiale de la santé).

Le premier chiffre (1, 2, 3, etc.) définit en principe leur rôle :

E 100  = Colorants . E 200  = Conservateurs . E 300  = Anti-oxydants. E 400 = Agents de texture. E 500 =  Antiagglomérants.. E 600 = Exhausteurs de goût. E 700 = Agents de sapidité. E 800 = Arômes. E 900 = Édulcorants.

Ensuite, on a les Divers qui sont légion, dont les amidons modifiés (1400),  des cires (E 901, 907).

Tous ces E sont obligatoirement indiqués sur les étiquettes, parfois suivis de leur nom chimique, mais pas toujours. 

Publié par Paule Neyrat diététicienne nutritionniste le 21/09/2016 - 15h29

- Metabolic effects of fructose and the world- wide increase in obesity”, Physiol. Rev. 2010.

- Trouiller B., Reliene R., Westbrook A., Solaimani P., Schiestl R.H. (2009). Titanium dioxide nanoparticles induce DNA damage and genetic instability in vivo in mice. Cancer Research 69: 8784- 8789.

https://www.anses.fr/fr/content/évaluation-des-risques-liés-aux-nanomatériaux

- Sauvage C (2010) Controverse : l’hypersensibilité aux additifs alimentaires est une réalité clinique / Controversy hypersensitivity to food additives is a clinical reality, Revue française d'allergologie, 50(3), 288-291

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Additifs et hyperactivité de l'enfant: le doute Mis à jour le 06/05/2008 - 00h00

Le débat existe dans la communauté scientifique sur un lien entre certains additifs et l'hyperactivité chez l'enfant. L'Autorité Européenne de sécurité des aliments (EFSA) dédramatise, mais encourage de nouvelles études sur le sujet. Explications.

L'aspartame : un tueur...innocent ! Mis à jour le 05/08/2003 - 00h00

C'est inouï le nombre d'idées recues et d'accusations que véhicule l'aspartame. Et depuis l'avènement de l'Internet, cet édulcorant artificiel est fusillé de tous les coins du globe. Or, seul le ridicule tue !

Plus d'articles