L’addiction au jeu : quand jouer n’est plus un jeu

Mise à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 29/07/2013 - 15h35
-A +A

PUB

Comment limiter ou arrêter ?

La première étape est de faire le point sur ses motivations et ses objectifs. Il faut ensuite se poser des limites de temps et de mise. Il existe sur les sites internet officiels des outils de modération à disposition des joueurs. Parallèlement, il faut revoir comment occuper son temps en multipliant les autres activités de loisirs, en s’ouvrant à d’autres relations, etc. Il est aussi indispensable de repérer les situations qui poussent à jouer afin de les éviter.

Les mesures pour arrêter
En cas d’échec ou de graves difficultés (financières, relationnelles), il faut se tourner vers l’arrêt. Cette démarche qui demande de gros efforts peut être facilitée par des aides extérieures, même si en parler à son entourage est généralement bien perçu. Les deux points-clés sont les suivants :

1) faire le deuil de l’argent perdu et donc ne plus considérer le jeu comme un moyen de gagner de l’argent.
2) occuper son temps car l’arrêt du jeu laisse un grand vide dans la vie de l’ex-joueur. Pensez aussi à vous faire exclure, volontairement, des casinos et des sites de jeux.

Vers qui se tourner ?

Vers un professionnel 
Il peut aider à arrêter via des solutions adaptées, mais aussi aider à résoudre de nombreux problèmes liés aux jeux (financiers, sociaux, relationnels, psychologiques) : Cliniques du jeu, psychiatres spécialisés dans les dépendances, etc. Pour en savoir plus sur les aides : http://www.aide-aux-joueurs.be/jeux-de-hasard-aide.

Vers d’autres joueurs
Les personnes qui vivent la même chose peuvent apporter un soutien compréhensif et expérimenté, par exemple via des forums.

Comment aider un proche accro aux jeux ?
En installant un climat d’écoute et de dialogue et en l’encourageant à se faire aider et en se renseignant sur les dispositifs d’aide. 

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 29/07/2013 - 15h45 et mis à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 29/07/2013 - 15h35

Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), dossier de presse janvier 2013, Joueurs Info Service, http://www.joueurs-info-service.fr. Centre de référence du jeu excessif, http://www.crje.fr/index.html.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB