Accoucher en maison de naissance

Mise à jour par Barbara Delbrouck, journaliste santé le 10/12/2015 - 12h23
-A +A

PUB

Accoucher en maison de naissance : quels risques ?


Les sages-femmes sont en mesure d’assurer les soins simples parfois utiles lors d’un accouchement normal : suture en cas de déchirure du périnée, injection de médicaments pour contrôler un début d’hémorragie, oxygène pour aider le bébé à bien amorcer sa respiration, manipulation si le bébé a le cordon autour du cou, etc.

Un transfert vers l’hôpital est organisé à la moindre circonstance potentiellement risquée : travail qui stagne, liquide teinté à la rupture de la poche des eaux, bébé en souffrance, pertes de sang importantes après la naissance du bébé… Dans ces cas, la sage-femme prévient le service et accompagne la future mère à l’hôpital pour leur remettre le dossier, et toute autre information nécessaire pour que la prise du relais se passe le mieux possible.
En cas d’urgence, elle est également capable de poser les gestes de réanimation du bébé, en attendant la prise en charge par l’hôpital.

Et après l’accouchement ?


Après la naissance de votre bébé, vous pouvez vous reposer sur place pendant 8 à 12 heures, avant de rentrer à la maison. Ce temps de repos peut aller jusqu’à 24 heures si c’est nécessaire pour éviter un départ pendant la nuit.  

Pendant la semaine suivante, les sages-femmes passent tous les jours à domicile et elles sont joignables 24 h/24 par téléphone.

Initialement publié par Barbara Delbrouck, journaliste santé le 10/12/2015 - 12h23 et mis à jour par Barbara Delbrouck, journaliste santé le 10/12/2015 - 12h23

Evelyne Mathieu, sage-femme à l’Arche de Noé, maison de Naissance à Namur.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB