Accidents de la route : prévenir les comportements dangereux

Publié par Claude Friedrich - Directeur de la Publication le 11/09/2006 - 02h00
-A +A

Au volant, tout le monde le sait, l'alcool et maintenant le cannabis sont à proscrire. Pour autant, il ne faut pas perdre de vue que des comportements tout à fait quotidiens tels que la conduite en état de fatigue, la prise de médicaments ou la réponse à un appel téléphonique sur son mobile sont tout aussi dangereux.

PUB

Rappels sur l'alcool ...

Rappelons que les accidents de la route ne sont pas réservés aux alcooliques…dans 85 % des cas d'accidents mortels liés à l'alcool, les responsables sont des buveurs occasionnels. L'alcool est à l'origine de 34% des accidents mortels en moyenne sur l'année. Si l'on regarde uniquement le week-end, l'alcool est impliqué dans la moitié des accidents mortels. Les jeunes de 18 à 24 ans sont particulièrement exposés.

En conséquence, il est interdit de conduire avec un taux d'alcool égal ou supérieur à 0,5 gramme par litre de sang.

Le risque d'accident mortel lié à la consommation d'alcool augmente très vite avec la quantité ingérée. Mais le risque est déjà très important dès le tout premier verre :

- entre 0 et 0,5g/l, le risque est multiplié par 2,7 ;
- entre 0,8 et 1,2g/l, le risque est multiplié par 7 ;
- au-delà de 2g/l, le risque est multiplié par 40.

L'alcool rétrécit le champ visuel, augmente la sensibilité à l'éblouissement, altère l'appréciation des distances et des largeurs, diminue les réflexes, provoque une surestimation de ses capacités, a un effet euphorisant…autant dire que si un aucun conducteur sobre ne peut prendre le volant pour ramener ses proches, il va falloir passer la nuit sur place car une personne en bonne santé élimine seulement 0,10 g à 0,15 g d'alcool par heure.

Et le cannabis

La conduite, après avoir fait usage de substances ou de plantes classées comme stupéfiants, est interdite, quelle que soit la quantité absorbée. Le dépistage peut intervenir à tout moment et en particulier lors d'accidents ou d'infractions relevées au Code de la Route.

En cas de contrôle positif, vous risquez de perdre 2 ans de liberté, 4500 euros et 6 points de permis. Les sanctions sont aggravées lorsque cette infraction est couplée avec l'alcoolémie : les peines sont portées à 3 ans d'emprisonnement et 9000 euros d'amende…

Publié par Claude Friedrich - Directeur de la Publication le 11/09/2006 - 02h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Halte à la violence routière ! Mis à jour le 06/04/2004 - 00h00

Le thème retenu par l'OMS pour la Journée mondiale de la santé 2004 est la sécurité routière. Comment lutter contre ce fléau mortel qui, chaque année dans le monde, fait 1,2 million de morts, sans compter les centaines de milliers de blessés, dont ce...

Plus d'articles